Infrastructures

Projet Epine Dorsale

Le Projet Epine Dorsale (P.E.D) est un programme d’infrastructures ferroviaires, portuaires, aéroportuaires et routières interdépendantes conçu par le Groupe Petrolin. Il s’inscrit dans la dynamique de développement intégré des pays de la zone ouest-africaine, notamment le Bénin, le Niger et le Nigéria. Pour le Groupe Petrolin les enjeux géostratégiques dans la sous-région justifient le recours au Partenariat Public-Privé pour atteindre les différentes étapes de la réalisation dudit projet.

Petrolin et sa filiale d’infrastructures PIC Network Limited ont obtenu des autorités du Bénin des bases contractuelles solides notamment :

  • la Convention Cadre de Partenariat Public Privé garantissant au Projet Epine Dorsale des conditions générales techniques, économiques, financières, fiscales et juridiques stables et durables couvrant toutes les composantes du Projet.

Les droits et garanties donnés par l'Etat au titre de cette Convention Cadre bénéficieront au Promoteur, à la Société d'Etudes et de Développement du Projet, aux Partenaires, aux Sociétés d'Exploitation, à leurs Sociétés Affiliées et aux Bailleurs de Fonds et Sous-Traitants.

Le PED bénéfice sur toute l’étendue du territoire béninois du Régime E du Code des investissements (régime prévu pour les investissements structurants).

 

En outre, Petrolin est adjudicataire (Lettre d’adjudication réf. 001/2010/MTTA/MTTTATP/PR/CPC) de la ligne ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey au titre d’un appel d’offre international (N°5498/MDCTTP-PR/MTAC/DC/SG/OCBN du 4 août 2018) lancé par le Bénin et le Niger.

Les bases contractuelles comprennent également :

  • La Convention Particulière relative à la construction du Port pétrolier, minéralier et commercial en eau profonde à Sèmè-Podji, au Bénin, sur une surface de 1’006 hectares attribué au projet par l’Etat;
  • l’attribution d’un domaine de 50 hectares (extensible à 100 ha) pour la construction du Port sec de Parakou, déjà réalisé,au Bénin, plateforme multimodal jouant un rôle centrale pour le corridor ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey pour l’évacuation du fret et des minerais du Bénin et des pays sans littoral comme le Burkina Faso, le Niger, le Tchad, ainsi que d’autres pays tels que le Nigéria, et
  • l’Arrêté portant réservation à Kraké, Commune de Sèmè-Podji d’un domaine de 4’295 hectares pour l’implantation d’un aéroport international à Kraké.

Le PED a bénéficié du soutien technique et financier de plusieurs États et institutions tels que la Commission de l’Union Africaine, la Commission de la Communauté Économique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Union Européenne et EximBank.

Pour la réalisation des différentes composantes, le Groupe Petrolin a sollicité les services des cabinets d’expertise technique, financière et juridique de premier plan, dont notamment Herbert Smith, Axelcium, Coteba (Artelia), Technip, SNCF International, Rites (filiale d’Indian Railways, le Port du Havre, R+R Burger und Partner, Royal Haskoning, Roche (Norda Stelo), Hill International, ainsi que la contribution des experts de la sous-région, dont Afrique Omnitech, BEST et Benin Expertise.

Afin d’ajouter au Projet Epine Dorsale un point de vue indépendant sur les travaux réalisés par les experts pour le Projet, le Groupe Petrolin a fait appel aux expertises d’une tierce partie, Ernst & Young Global Infrastructure Advisory Group de France et de Suisse.

Le Groupe Petrolin s’engage à rester actif dans toutes les phases du projet et à veiller au respect des règles de bonne gouvernance et de partenariat profitable pour toutes les parties concernées.

 

----     VIDEO SUR L’ÉPINE DORSALE   ----